Confession de foi de notre église

La Bible

La Bible nous est parvenue sous la forme d’une révélation progressive se composant dans sa configuration finale de 66 livres, verbalement et totalement inspirée par le Saint-Esprit1. Elle ne contient aucune erreur dans ses textes originaux. Son autorité est suprême et absolue en matière de foi et de pratique2. Le message central de la Bible, qu’est l’Évangile, est aujourd’hui incontournable pour accéder au Salut3. Elle ne saurait être complétée ou modifiée par aucune autre révélation4.

1  2 Ti 3.15-17 ; 2 Pi 1.21 ; Hé 1.1-2                         3 Jn 5.39

2  Es 34.16 ; 55.11 ; 1 Co 2.4-5 ; Ep 2.20                 4 Rm 10.17

Le vrai Dieu

Dieu est un seul Dieu, vivant et vrai1. Il existe en trois Personnes, non confondues, mais distinctes : Père, Fils, Saint-Esprit2. Elles sont d’une seule et même essence, égales en puissance et éternité3. Dieu est Souverain, Immuable4, Omniscient, Omniprésent5, Omnipotent, Juste, Saint6 et Amour. Il a créé le monde7 et tout ce qui s’y trouve en 6 jours et s’est reposé le septième8. Cette première semaine de la création s’est écoulée au rythme d’une alternance jour-nuit.

1  1 Ti 2.5 ; 1 Co 8.5-6 ; Ex 3.14                                5 Ps 139.7-10

2 Mt28.19                                                                    6 Es 57.15

3 Ps 90.2                                                                      7  Ge 1.1

4 Jc 1.17                                                                       8  Ge 2.2

  • Le Père : Dieu1 dirige tous les événements pour l’accomplissement de Son dessein éternel. Il est l’auteur du Salut en envoyant Son Fils Jésus-Christ comme victime expiatoire pour nos péchés, mais aussi pour les péchés du monde entier2. Il est le Père de tous ceux qui, par la grâce, croient en Jésus- Christ3. Il a béni Ses enfants en Christ dès avant la fondation du monde pour Le glorifier4.
         1  Ex 3.14 ; 1 Co 8.6 3 Tit 2.11
         2  1 Jn 2.2 ; 2 Co 5.18-19 ; Jn 3.16 4 Ep 1.3-5
  • Jésus-Christ : Il s’est dépouillé de Sa condition divine1 en devenant semblable aux hommes2 (hormis le péché). En naissant de la vierge Marie3, Il est devenu la Parole faite chair4 par le Saint-Esprit5. Il est réellement homme et réellement Dieu6. Il s’est incarné pour ôter le péché des hommes au travers de Son sacrifice à la croix7, une fois pour toutes8. Seuls ceux qui croient à la pleine suffisance de ce sacrifice sont au bénéfice de celui-ci9. Jésus-Christ enlèvera Son Église10. Il reviendra d’une manière personnelle, visible et glorieuse pour établir Son règne de justice et de paix sur la terre11, prélude à Son règne éternel de gloire12.
         1 Col 1.15-19 ; 2.9      5 Mt 1.20 9 Ap 20.15
         2 Ph 2.5-7      6 Col 2.9 10 1 Th 4.13-18
         3 Ga 4.4      7 Rm 8.3 11 Ap 20.1-7 ; Mt 24.27-31
         4 Jn 1.1, 14      8 Hé 9.26-28 12 Ap 21-22
  • Le Saint-Esprit : Il convainc de péché1, révèle Christ, régénère2, sanctifie, illumine, console3, intègre au corps de Christ qui est l’Église et fait de nous des témoins4. Il dispense des dons divers, comme Il veut, pour l’utilité commune de l’Église5. Certains dons spirituels ont été donnés spécialement pour l’établissement de l’Église primitive et n’ont plus lieu d’être aujourd’hui6. Le Saint-Esprit scelle et préserve dans leur salut ceux qui jouissent de la grâce par la foi7.
          1 Jn 16.7-8 5 1 Co 12.7-11
          2  Jn 3.5-6 ; Rm 8.11 6 Hé 2.3-4
          3  Jn 16.7-8 ; 1 Jn 2.1 7 Ep 1.13-14
          4 Ac 1.8

L’homme et le péché

Dieu créa Adam et Ève, égaux, différents et complémentaires, à Son image1, pour célébrer Sa gloire2. Ce couple monogame et hétérosexuel est la matrice du mariage tel que Dieu le définit aujourd’hui encore3. Nos premiers parents, séduits par le serpent qui est le diable4, ont, par leur désobéissance volontaire, perdu leur innocence originelle5 et leur communion avec Dieu6, et nous en eux7. Depuis, le monde entier subit les conséquences du péché8 : la mort physique et spirituelle9. La mort éternelle nous caractérise tous, à moins d’être au bénéfice de l’œuvre expiatoire du Christ10.

1 Gn 1.26-27 ; 1 Co 15.45, 49      5 Rm 1.26-27                                9 Gn 2.17

2 Ep 1.6, 14                                    6 Rm 3.23                                      10 1 Co 15.21-22

3 Mt 19.4-5 ; 1 Co 11.3                 7 Rm 5.11-12

4 Gn 3.1 ; Ap 12.9                         8 Rm 5.11-12 ; 3.23 ; Ep 2.3

Le Salut

Dieu, dans Son amour1, a établi Jésus-Christ comme seul Médiateur entre Lui et l’Homme2. Le pardon des péchés et la réconciliation de l’Homme avec Dieu ont été rendus possibles par l’œuvre rédemptrice de Christ à la croix3 et par Sa résurrection, preuve de Sa victoire sur le péché. Quiconque reconnait Jésus-Christ comme seul Sauveur et Maître de sa vie est justifié par la grâce, par le moyen de la foi, et non par les œuvres4. Il reçoit le Saint-Esprit comme gage de son Salut5. Le croyant régénéré n’est pas sans fautes6, mais ne vit désormais plus une vie de péché7. Il vit pour le Seigneur et, en toutes choses, il cherche à Le glorifier8.

1 Rm 5.8                                                                         2 1 Ti 2.5

3  Ep 2.16 ; Ac 17.30 ; Hé 10.10 ; Jn 6.29                4 Rm 5.1-2 ; Ep 2.8-9

5 Ep 1.13-14                                                                   6 1 Jn 1.10

7  Mt 3.8 ; 1 Jn 3.9 ; 2 Co 5.17-18                              8 Rm 12.2 ; 1 Th 4.1, 3-5, 7

L’Église

L’Église1, telle que Dieu la voit, est composée de tous ceux qui professent et vivent l’Évangile, et cela depuis la Pentecôte2. L’ensemble des croyants régénérés est l’Épouse3 que le Christ enlèvera lors de Son retour. L’Église locale est l’expression visible du corps de Christ4, dont Il est le chef suprême5. Elle est autonome et s’organise au travers d’une collégialité de conducteurs reconnus et des complémentarités de dons en son sein, en accord avec les écrits bibliques6. Seuls les hommes spirituellement qualifiés peuvent aspirer au rôle d’Ancien ou de Pasteur. C’est au sein de l’Église que se vivent les ordonnances que sont le baptême par immersion7 du croyant et la fraction du pain (commémoration de l’œuvre de Christ à la croix)8. L’Église s’édifie en accomplissant les mandats que Dieu lui confie : Glorifier Dieu, Gagner des âmes, Grandir dans sa relation avec le Maître, Garder la saine doctrine9. Dieu a doté les chrétiens réunis en Église locale d’une autorité spirituelle en son sein au travers de l’enseignement, l’amour et la discipline10, afin de préserver la réputation du Christ, pour restaurer les brebis égarées et/ou protéger le troupeau de toutes dérives doctrinales11.

1 1 Ti 3.15 5 Ep 1.22 9 1 Ti 3.15 ; Mt 5.13-14
2 Ac 2.1-21, 38-47 6 Hé 13.7, 17 10 1 Co 5.12
3 Ap 19.7 7 Mt 28.19 11 Ep 4.11-16 ; Mt 18.15-18 ; 16.19
4 Ep 4.4 8 1 Co 11.23-32

L’au-delà

Tous les morts, justes et injustes, de tous les temps, ressusciteront corporellement1. Toutes les personnes dont le nom ne sera pas inscrit dans le Livre de Vie subiront, dans un état d’existence consciente, les tourments éternels qu’ils auront mérités2. Ce jugement sera exécuté par Jésus-Christ Lui-même3. En vertu de la grâce qu’ils auront reçue par la foi, les rachetés eux aussi seront jugés, mais, en ce qui les concerne, plus de condamnation possible. Ils jouiront d’une gloire éternelle dans la présence de leur Sauveur4.

1  Ac 24.15 ; Jn 5.28-29 ; 6.39                      3 Ac 10.42 ; Jn 5.22

2  Ap 14.11 ; 20.12 ; 2 Th 1.9                         4 1 Th 4.17 ; Ap 21.3-4